en fr es

études

étude

Bangladesh

Camp de réfugiés Nayapara, Cox’s Bazar

2019

© Kathleen Prior

PDF
Rapport final Nayapara RC 2019



Md. Lalan Miah
Analystes

Lenka Blanárová

Organisation porteuse
Action Against Hunger / Action Contre la Faim / Acción contra el Hambre

Financement
UNHCR World Food Program

Le camp de réfugiés à Nayapara a été mis en place par le gouvernement de Bangladesh afin d’abriter les Rohingyas arrivant à Cox’s Bazar en 1992. Malgré l'expansion de l'aide humanitaire multisectorielle au cours des dernières années, la sous-nutrition dans les camps de réfugiés demeure un problème de santé publique avec des niveaux de malnutrition supérieurs aux normes du HCR pour les camps de réfugiés (MAG> 10%).   Lors de l'enquête quantitative Link NCA, la prévalence de la malnutrition aiguë globale (MAG) a été estimée à 13,3%. La prévalence de la malnutrition chronique globale (MCG) était estimée à 39,0% et 34,1% des enfants souffraient d'insuffisance pondérale.   Sur 19 facteurs de risque censés avoir un impact sur l'incidence de la sous-nutrition dans la zone d'étude, trois (3) ont été identifiés comme ayant un impact majeur, à savoir:
  • Hygiène environnementale et alimentaire,
  • Surcharge de travail des femmes et
  • Faibles pratiques de soins et/ou d'alimentation des nourrissons et des jeunes enfants.
  • Rechercher sur le site

    S'abonner à la newsletter