en fr es

médiathèque

article

Retours sur la première Link NCA auprès des réfugiés au Tchad

07/02/2018

© Action contre la Faim, Marion Junca
En janvier, l’équipe de l'Unité Technique Link NCA s'est rendue au Tchad à l'occasion des ateliers de restitution et de programmation du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). La Link NCA a couvert 7 camps de Réfugiés au Tchad : 5 camps soudanais à l'Est du pays et 2 camps centrafricains au Sud. 

Cette étude qui a adopté pour la première fois une approche hétérogène et comparative pour observer la typologie de chaque camp s'est déroulée en deux temps. 

D’abord, une SMART SENS + (avec davantage d’indicateurs ajoutés notamment sur la thématique du genre) a été menée par un consultant du HCR. Puis, une enquête qualitative (socio-anthropologique) a été conduite par un analyste Link NCA accompagné de trois assistants chercheurs. 

Pour la première fois, une corrélation statistique a été effectuée (basée sur les résultats de l'enquête SMART SENS). Ces chiffres, croisés avec les données qualitatives ont permis d’identifier rapidement les grands mécanismes causaux dans chaque camp.

Il est apparu que si des points communs existent, on observe néanmoins des schémas très caractéristiques et spécifiques à chaque contexte. 

Par ailleurs il a été frappant de constater qu’alors même que les « packages » distribués par le HCR et reçus par les communautés sont identiques, les taux de prévalence de la malnutrition aiguë et chronique et de l’anémie connaissent des variations spectaculaires en fonction des camps.

Après avoir pris connaissance des résultats de l’étude, les équipes des sous-délégations du HCR ont produit, avec l’appui de l’Unité Technique Link NCA, des plans d’actions multisectoriels, spécifiques à chaque camp qu’elles ont présentés aux acteurs étatiques et aux agences des Nations Unies et aux bailleurs de fonds lors d'une Conférence à N'Djamena le 18 janvier dernier. 

Rechercher sur le site

S'abonner à la newsletter